Tout savoir sur l'isolation des combles perdus entre solives

Les solives jouent un rôle très important dans la composition d’une charpente. Enfouies dans les murs, les solives servent à supporter tout le poids du plancher. Cependant, lorsqu’il s’agit d’entreprendre des travaux de rénovation énergétique, l’isolation entre solives est négligée, alors que cela fait partie de la bonne pratique pour économiser de l’énergie. Mais comment s’y prendre pour réussir à mettre en place une isolation des combles perdus entre solives ?

Demandez gratuitement des devis d’isolation des combles

Isolation des combles perdus entre les solives et entre les poutres du plafond

Les travaux d’isolation fonctionnent tous de la même manière, qu’il s’agisse de traiter des ponts thermiques sous la toiture ou sur le plancher intermédiaire, c’est-à-dire une isolation entre solives. De ce fait, il existe deux opérations à réaliser pour réussir à mettre en place une bonne isolation.

La première phase des opérations consiste à isoler le plancher des combles. Si vous êtes décidé à effectuer ce type d’isolation, c’est que vous n’avez pas assez d’espace pour une isolation aménagée. Par conséquent, le meilleur moyen de faire disparaître les ponts thermiques est la technique par épandage. Il suffit de poser des isolants en vrac sur le plancher des combles tout en appliquant les règles d’installation.

La seconde phase est l’isolation du plafond entre les poutres. Celle-ci vous protège de toutes les éventuelles infiltrations d’air, mais pour réussir efficacement, vous devez respecter la norme :

  • La couche d’isolant doit atteindre en moyenne une épaisseur de 30 à 40 cm si vous voulez obtenir une résistance thermique de 8 m².K/W.
  • L’installation d’un pare-vapeur est requise pour éviter les fuites d’air et les problèmes de condensation.

Devis 100 % gratuits d’isolation des combles

Les étapes à suivre pour isoler les combles perdus entre solives

Vous devez savoir que même un infime espace entre les murs peut être assujetti à une infiltration d’air et cela concerne également les solives. Pour s’assurer que les ponts thermiques disparaissent, il va falloir procéder étape par étape.

Préparer la surface à isoler

Ici, on parle d’isolation entre solives plafond, ce qui signifie une possibilité importante de fuite d’air. D’où l’importance de la phase de préparation de la surface à isoler. Hormis le nettoyage, vous devez vérifier l’état des solives. Il en est de même pour les poutres. Il faut que ces derniers soient assez résistants pour supporter le poids du plancher avec les matériaux isolants dessus. C’est aussi à cet instant que vous allez repérer les emplacements des installations électriques ainsi que les canalisations.

Installer les isolants thermiques

C’est la partie la plus complexe des opérations. Les matériaux isolants doivent être collés les uns contre les autres pour éviter tout éventuel pont thermique. C’est aussi le cas entre la jonction solive-isolant. Pour celle-ci, il suffit que vous preniez une marge de 2 cm à la découpe des panneaux isolants. Pour terminer, il est nécessaire de calfeutrer les parois pour éliminer toute possibilité d’une infiltration d’air.

La pose des parements

Une isolation entre solives réclame toujours, au final, deux types de parements. Une plaque de plâtre devrait faire l’affaire pour le côté plafond. Cela donnera de l’esthétisme à sa présentation. Quant à ce qui va servir de plancher aux combles, des lames de planche seront assez suffisantes comme couverture. Voilà comment isoler entre les solives.

Recevez plusieurs devis gratuits d’isolation des combles

Quels matériaux utilisés pour l’isolation entre solives ?

Deux types d’isolants s’offrent à vous pour une isolation entre les solives : des isolants de type rigide ou des isolants en vrac. La première option est disponible en panneaux ou en rouleau parmi lesquels vous avez la laine de roche, la fibre de bois, le lin, la laine de chanvre ou tout autre matériau de la même catégorie.

Quant au modèle en vrac, vous avez l’ouate de cellulose, la paille, la laine de roche, la laine de verre et tout autre produit qui peut être pulvérisé manuellement. C’est le type d’isolant adapté à la technique par épandage.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *