Isolation des combles par ouate de cellulose : Conseils et prix

Combien débourser pour isoler les combles par ouate de cellulose ?

L’isolation de combles par ouate de cellulose est très courante, notamment pour les combles perdus. Le coût d’isolation de comble par ouate de cellulose varie selon le type d’isolation et la qualité du produit. Pour avoir une idée précise du coût des travaux, il est conseillé de demander des devis d’isolation de combles en ouate de cellulose auprès de plusieurs professionnels.

Réclamez des devis gratuits d’isolation de combles

Qu’est-ce que l’ouate de cellulose ?

L’ouate de cellulose est un matériau isolant à base de papier recyclé à hauteur de 85 %. Les 15 % qui restent servent aux traitements réalisés avec du borax et de l’acide borique, des sels de bore de moins de 5,5 %. L’isolant intègre également des hydrates d’aluminium et des hydroxydes d’aluminium. Ces composants permettent d’augmenter sa résistance au feu, au développement des moisissures et à la nidification des rongeurs. Pour un conditionnement en panneau, l’ouate de cellulose doit contenir des fibres de polyester, de polyéthylène ou de polypropène. Malgré ces composants, cet isolant demeure un matériau écologique constitué d’éléments recyclés.

Ce matériau isolant est spécialement utilisé pour l’isolation des combles perdus grâce à ses performances thermiques. L’ouate de cellulose s’applique soit en insufflation dans des caissons étanches, soit en flocage horizontal ou vertical. Son prix abordable, ses hautes performances thermiques et phoniques font de ce matériau l’isolant le plus adapté aux travaux de rénovation et aux maisons ossature bois. Avec une bonne mise en œuvre, l’ouate de cellulose présente une bonne stabilité dans le temps. C’est également un matériau capillaire, hydrophile et hygroscopique.

100 % gratuit : devis d’isolation de combles

Comment réaliser l’isolation de combles par ouate de cellulose ?

Il existe différentes techniques pour isoler les combles avec l’ouate de cellulose.

La pose par soufflage en combles perdus

Cette technique de pose est la plus courante et la plus connue. Pour ce faire, l’ouate subit un épandage à sec au moyen d’une machine qui décompacte le matériau et le souffle jusque dans les combles. En raison de sa densité moyenne de 30 kg/m3, vous devez prévoir un tassement de 20 % dans le temps. L’ouate de cellulose en vrac est le format le plus adapté à ce procédé de mise en œuvre.

La pose par insufflation en caissons sous rampants

Cette méthode consiste en l’insufflation à sec sous pression de la ouate de cellulose dans des volumes fermés. À partir de 50 kg/m3, le matériau exerce un effet de ressort sur les parois du caisson. Ce qui le conserve des tassements et des glissements. Le remplissage en caisson opaque nécessite une parfaite expérience pour s’assurer de la densité posée et de l’absence de ponts thermiques. Pour bien contrôler le remplissage des caissons, il est conseillé d’insuffler au-dessus d’un frein vapeur au lieu d’insuffler au-dessus d’un panneau opaque. C’est plus pratique, notamment si le caisson est encombré de gaines techniques.

La pose par projection humide dans un caisson ouvert

Cette méthode consiste à projeter l’ouate de cellulose avec un faible apport d’eau dans des caissons ouverts ou en flocage sous une balle. Une faible quantité d’eau est ajoutée à l’ouate à la sortie de la buse de projection. Cela permet à celui-ci de se coller au support. Cette technique a l’avantage de travailler la vue intérieure. Après la pose, il convient de respecter le temps de séchage de l’ouate de cellulose.

Plusieurs devis gratuits d’isolation de combles

Prix d’isolation de comble par ouate de cellulose

Le tableau ci-après vous montre un exemple de prix d’isolation de combles par ouate de cellulose :

Type de ouate de cellulosePrix
Ouate de cellulose en vracEntre 15 euros et 75 euros le kilo
Panneau d’ouate de celluloseDe 5 à 20 euros le m²
Pose de l’isolantEntre 25 et 35 euros le m²

Le prix d’isolation de combles par ouate de cellulose varie en fonction de ses différents critères :

  • Le type d’isolation à réaliser,
  • La qualité du matériau,
  • L’épaisseur,
  • La surface à isoler.
0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *