Mérule de charpente : comment la traiter ?

À bout de forces, vous vous demandez s’il existe un traitement contre la mérule. En effet, c’est une nuisance typique des charpentes en bois. Elle agit souvent discrètement et ne se révèle que dans les moments les plus critiques. Si vous cherchez donc comment traiter la mérule de charpente, prenez le temps de lire cet article. Il répondra à vos questions.

Gratuit : devis de traitement de charpente

La mérule, c’est quoi ?

La mérule est un champignon lignivore qui pourrit les bois. Elle se décompose en deux parties distinctes, à savoir le mycélium et le sporophore.

  • Le mycélium ou blanc de champignon est l’appareil végétatif des champignons et des bactéries filamenteuses. Il détruit les bois et crée une pourriture cubique qui les rend totalement inutilisables.
  • Le sporophore ou corps fructifère est un organe reproducteur qui disperse les spores dans la charpente pour notre cas.

Comparez plusieurs devis de traitement de charpente

La mérule de bois : un fléau pour la charpente ?

Agissant comme un cancer, la mérule cause des dégâts irréparables et des effets néfastes pour le bois. Il détruit et rend la charpente complètement inopérante au risque d’amener à la réfection de toiture par exemple. Sa nutrition favorite est la cellulose de bois. Il agit en douce dans des endroits sombres et humides pour ensuite se révéler fatalement. La mérule de bois est considérée comme la menace la plus destructive des matériaux de maisons. La statistique montre que les dommages causés par la mérule atteignent les 350 millions d’euros/an. Ce fléau représente ainsi un grand danger pour un bâti ainsi qu’à ses occupants. Sachez que la mérule peut également infester les maçonneries par le biais des jointures.

Comment identifier la mérule ?

Le souci avec la mérule est qu’elle est quasiment invisible. Et revers de la médaille, elle se cache dans les recoins sombres et humides de la charpente. C’est pour cela qu’elle n’est détectable que lorsque les bois infectés se dégradent à un point critique. Une fois établi, ce champignon a une capacité de prolifération hallucinante. Il peut contaminer rapidement l’ensemble des bois de la charpente. C’est pourquoi l’intervention doit être immédiate.

Malheureusement, il n’existe pas de solution miracle pour détecter la mérule. Toutefois, dès lors la constatation de choses inhabituelles sur vos planchers ou plinthes, la meilleure option est de faire appel à des experts sur la mérule.

Qui sont les experts en mérule ?

Ce sont des professionnels qui détectent les éventuelles menaces de mérule. Ils utilisent différentes méthodes pour cela. Il y en a même ceux qui utilisent un chien renifleur de mérule. Si le diagnostic s’avère positif et que la mérule est bien présente, cet expert va aider à éliminer les racines de ce champignon en utilisant des méthodes propres à chaque intervenant.

La mérule : très néfaste pour les asthmatiques

Mis à part le stress causé par le ravage de la mérule, ce parasite peut aussi être une source de bronchites fréquentes pour les personnes sujettes à l’asthme.

Demandez gratuitement des devis de traitement de charpente

Comment traiter la mérule de charpente ?

La mérule se répand dans toutes les régions et communes en France. Elle frappe telle une épidémie et ne laisse au propriétaire qu’une addition salée pour son traitement. Malheureusement, il n’existe pas vraiment de solution préventive contre la mérule. Cependant, d’après le peu que l’on sait sur cette calamité, elle affectionne particulièrement les endroits sombres et humides comme les combles. Nous avons donc opté pour la seule solution que nous avons jugée efficace pour l’éradiquer, à savoir un traitement à haute température.

Le traitement par air chaud consiste à infliger une température létale de 53 °C à l’intérieur de la maison infectée. Ce traitement durera pendant au moins 12 heures. La mérule et les autres parasites ne survivront pas dans cette condition. L’avantage de ce procédé est que vous n’auriez pas besoin de tout casser. Cela va faire du bien à votre porte-monnaie.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *