Coût de l'isolation par sarking

Voulez-vous connaître la technique la plus adaptée pour l’isolation de vos combles aménagés ? Afin de vous permettre de faire le choix le plus judicieux, nous allons vous présenter une méthode infaillible, à savoir l’isolation par sarking. Découvrez tout ce qu’il faut savoir à son propos dans la suite de ce paragraphe.

Devis gratuits pour vos travaux d’isolation

Utilisation de l’isolation par sarking

Tout d’abord, c’est quoi le sarking ? C’est la technique d’isolation thermique du toit par l’extérieur (ITTE) la plus plébiscitée pour les combles aménagés. Elle offre beaucoup plus d’avantage et de confort par rapport à ses homologues qui se réalisent plutôt à l’intérieur des combles. Spécialement adapté pour les charpentes classiques, le sarking est surtout utilisé pour optimiser la performance en isolation des combles. Il intervient aussi sur l’aménagement ou la transformation des combles perdus en une pièce de vie à part entière.

Plusieurs devis gratuits pour vos travaux d’isolation

Caractéristiques de l’isolation par sarking

L’isolation en sarking se distingue de par ses nombreux avantages et la discrétion de sa réalisation.

Avantages de l’isolation par sarking

La méthode par sarking présente de nombreux avantages :

  • Discrétion totale pendant la réalisation des travaux. L’isolation par sarking n’empiète pas sur vos plates-bandes.
  • Préservation de la surface habitable. En effet, puisque le procédé se passe à l’extérieur des combles, l’isolation par sarking n’intervient en rien à l’intérieur de votre maison.
  • Performance acoustique et thermique optimisée. Les panneaux en fibres de bois interviennent à la fois pour l’isolation de la chaleur estivale et du froid. Ils agissent aussi en véritable coupe-son.
  • Suppression des ponts thermiques.
  • Conforme à la norme RT2012.
  • Renforce les structures des poutres.
  • Le sarking peut servir pour renforcer l’isolation intérieure des combles.

Inconvénients de l’isolation par sarking

Bien qu’elle présente beaucoup d’avantages significatifs, l’isolation par sarking reste très onéreuse et nécessite ainsi un important budget. Toutefois, il y a quelques astuces pour remédier à cela comme le recours à un devis gratuit.

Prix de l’isolation par sarking

Pour le prix, une isolation sarking, fournitures comprises, coûte en moyenne 110 euros à 270 euros au mètre carré. Pour ce qui est de la pose, la prestation se tarifie en moyenne à 60 euros.

Obtenez gratuitement des devis d’isolation

Astuces pour poser soi-même une isolation sarking

La méthode d’isolation par sarking consiste à mettre les panneaux isolants directement sous le toit. Pour la pose de chaque panneau et autre matériel, procédez comme suit :

  1. Enlevez la couverture : décollez la totalité de la couverture.
  2. Posez les chevrons et le platelage : avant le montage des chevrons, mettez le pare-vapeur sur la sablière afin d’assurer la continuité de sa fonction. Fixez ensuite les chevrons sur la sablière en respectant les normes statiques. L’étanchéité doit être particulièrement traitée. Puis, fixez le platelage sur les chevrons et couvrez-les d’écran toiture HPV. L’épaisseur minimale des bois massifs doit être d’au moins 18 mm pour le respect des réglementations d’incendie.
  3. Installez le pare-vapeur et le surplus de toits : raccordez le pare-vapeur en dessous de la sablière en faisant chevaucher les lés. Ensuite, réalisez l’étanchéité entre les lés avec un ruban adhésif. La bonne pratique serait de mettre du scotch double face sur le platelage pour assurer le maintien du pare-vapeur avant la pose du matériau isolant. Après cela, mettez en place un contre-chevronnage si la maison présente un surplus de toits.
  4. Posez les panneaux isolants : pour une toiture présentant des surplus, construisez des caissons. Pour ce faire, utilisez un isolant fait de laine de bois souple pour la partie basse. Vous pouvez continuer avec une fibre de bois rigide ou rester sur un isolant souple pour ce qui est de la partie haute. Pour une toiture exempte de surplus, vous pouvez sauter cette étape. Ainsi, le calage des isolants est assuré avec un bois d’arrêt qui se trouve sur le bout de chevrons de la partie inférieure du toit.
  5. Les finitions : fixez un lambris sur les chevrons qui dépassent. Réalisez ensuite une anti-pluie souple ou rigide pour l’étanchéité. Couvrez l’isolation avec l’anti-pluie. Il peut être fait en caisson avec des isolants souples ou rigides. Pour finir, mettez en place la totalité de la couverture du toit.

Néanmoins, pour une isolation réussie, il est vivement conseillé de faire appel à un professionnel.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *