Conseils pour isoler ses combles soi-même

Isoler ses combles soi-même peut paraître facile au tout début, mais cela peut vite se compliquer. Vous devez donc bien savoir comment isoler les combles. Sachez que l’isolation des combles passe par un bon choix de matériaux et une maîtrise des techniques d’isolation. Vous devez également bien connaître tous les détails y afférents, y compris les modalités de déclarations des travaux d’isolation.

Gratuit : devis d’isolation de combles

L’intérêt d’isoler ses combles soi-même

Isoler soi-même ses combles présente de nombreux avantages. Tout d’abord, cela contribue à l’amélioration de votre confort au quotidien. En effet, des combles bien isolés permettent de limiter la montée de chaleur dans la maison pendant les périodes chaudes et réduisent la déperdition de chaleur en hiver. Cela permet également d’améliorer l’isolation acoustique de la maison en atténuant les bruits qui proviennent de l’extérieur.

En outre, l’isolation des combles permet de réaliser d’importantes économies d’énergie. Le toit est la première source de déperdition d’énergie représentant 30 % de la chaleur qui s’échappe pendant l’hiver. Bien isoler vos combles vous permet de réduire considérablement votre facture de chauffage avec des économies pouvant aller jusqu’à 450 euros par an en moyenne. De plus, isoler vous-même vos combles peut vous faire des économies sur les travaux. Enfin, l’isolation des combles, qu’il soit perdu ou aménagé, reste un excellent moyen de valoriser votre logement. Si vous prévoyez de vendre ou de mettre en location votre maison, une bonne isolation permettra de négocier une hausse du prix de vente ou de location.

Comparez gratuitement des devis d’isolation de combles

Quelle technique d’isolation des combles choisir ?

En plus du choix de l’isolant, vous devez aussi connaître les différentes techniques d’isolation. Il existe plusieurs types de procédés pour isoler ses combles.

La technique par soufflage

Cela consiste à insuffler l’isolant à l’aide d’une machine installée à l’extérieur. Avec ce procédé, vous pouvez bénéficier d’un excellent confort thermique pendant toutes les saisons. D’ailleurs, cette technique a l’avantage d’être facile et rapide à mettre en œuvre. Elle est ainsi recommandée si vos combles sont difficiles d’accès.

La technique par épandage

L’épandage consiste à verser manuellement l’isolant sous forme de flocons et de le répartir en utilisant un râteau. Cette technique d’isolation des combles est vivement conseillée si la surface que vous souhaitez rénover est réduite. La pose est très simple, par contre, elle est beaucoup moins rapide par rapport à la technique par soufflage. Néanmoins, vous obtiendrez une isolation de qualité et performante si vous vous y prenez correctement. Il convient donc de bien maîtriser la technique pour un résultat optimal.

La technique par Sarking

La technique par Sarking s’effectue en plaquant l’isolant contre une planche de bois qui est posée entre la charpente et la couverture. Elle est parfaitement adaptée si votre toiture fait l’objet d’une rénovation complète ou alors pour une construction neuve. De plus, la technique par Sarking convient parfaitement à n’importe quelle pente de toiture et permet d’avoir d’excellentes performances aussi bien thermiques que phoniques.

Réclamez des devis gratuits d’isolation de combles

Les erreurs à éviter lorsqu’on isole ses combles soi-même

Vous devez avant tout savoir faire la différence entre un pare-vapeur et une sous-toiture. Beaucoup ont tendance à confondre ces deux termes au risque de compromettre la réussite de leur isolation.

Le premier est une membrane étanche qui sert à bloquer la vapeur. Le pare-vapeur permet également de protéger votre isolation contre l’humidité venant de l’intérieur. Sachez que même en respirant, on dégage des vapeurs d’eau. Imaginez donc le taux de vapeur libéré dans l’air pour une famille composée de 2 adultes et de 2 enfants. Pour remplir correctement son rôle, le pare-vapeur doit, de ce fait, être constamment posé sous l’isolation du côté chaud de la toiture.

Quant à la sous-toiture, elle est installée en dessus de l’isolant, vers la partie froide du toit. Celle-ci a pour office de protéger l’isolation contre les intempéries climatiques. Par ailleurs, il est tout aussi essentiel de ne pas lésiner sur l’étanchéité de l’air.

Ainsi, si vous vous sentez capable de respecter toutes ces démarches, rien ne vous empêche d’isoler vos combles vous-même. Dans le cas contraire, mieux vaut faire appel à un professionnel pour un travail de qualité.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *