Isolation des combles perdus

Les combles perdus et les greniers, accessibles ou non, requièrent la mise en œuvre d’une isolation performante. Mais encore faudra-t-il savoir comment isoler des combles perdus. Sachez qu’il existe différentes solutions d’isolation de combles perdus selon le type de charpente et de son accessibilité. L’isolation des combles perdus par soufflage est l’une des méthodes les plus utilisées pour isoler les combles perdus.

Obtenez des devis gratuits pour vos travaux d’isolations

L’intérêt d’isoler les combles perdus

Les combles perdus définissent avant tout l’espace sous toiture non aménageable à cause de sa faible hauteur. Ils sont aussi non habitables, parfois à cause d’une charpente trop encombrante. Deux raisons principales peuvent pousser à isoler ses combles perdus :

  • Avant tout, cela permet d’économiser sur sa facture de chauffage. En effet, car des combles parfaitement isolés peuvent engendrer 30 % d’économies d’énergie. Dans un logement, le toit est le premier poste de déperdition de chaleur avant les fenêtres et les murs. Afin de limiter sa consommation énergétique et réduire son empreinte écologique, l’isolation des combles perdus est donc de mise. Il est plus judicieux d’y penser avant d’investir dans un système de chauffage.
  • En outre, isoler ses combles non aménageables permet également d’optimiser son confort thermique. C’est un gage de confort et de bien-être. En hiver, vous conservez de la chaleur pour vous mettre au chaud durant toute la saison. Cela permet également de maintenir le froid dans votre maison en été.

En clair, isoler ses combles perdus permet de réduire les variations de température trop brutales.

Comparez plusieurs devis d’isolations de combles perdus

Étapes de réalisation d’isolation des combles perdus

Ce genre de travail est assez complexe qu’il est nécessaire de faire appel à un professionnel qualifié. Il faut procéder par étapes pour réaliser l’isolation des combles perdus.

Préparer les combles

Cette étape consiste à préparer l’installation des différents matériaux. Vous pouvez, pour cela, utiliser un balai ou un aspirateur pour dépoussiérer les lieux. Le pourtour de la surface à travailler doit être bien propre et sec sur 15 cm de hauteur au minimum. Le support des surfaces périphériques ne doit pas être pulvérulent ni friable, comme le cas des joints de mortier, de la chaux et autres. Cela permet une parfaite accroche du mastic et de la colle d’étanchéité.

Poser le pare-vapeur

Une fois l’espace sous toiture bien propre et sèche ainsi que les périphéries, vous pouvez procéder à la pose du pare-vapeur. Il s’agit d’une membrane qui crée une bonne étanchéité entre la surface à isoler et le volume des combles. Cette membrane évite toute condensation susceptible de montrer et de détériorer l’isolant. Le pare-vapeur peut être posé soit sur un plancher, soit sur des solives.

La mise en place de la laine minérale

Une laine minérale de 300 mm d’épaisseur s’adapte en général à n’importe quel type de combles assurant ainsi une isolation performante. Cela dit, il est possible de poser deux couches de laine avec la même épaisseur. Dans tous les cas, privilégiez la laine minérale avec une surface en papier kraft. Associé au pare-vapeur, il sera encore plus facile de contrer l’humidité. Tout comme le pare-vapeur, il est possible de poser la laine minérale sur le plancher ou sur des solives.

Recevez gratuitement et sans engagement des devis d’isolation de combles perdus

Les différents types d’isolation de combles perdus

Plusieurs types d’isolation sont possibles en fonction de la charpente, de la configuration au sol et de l’accessibilité. Vous avez le choix entre :

  • Un matériau en panneau ou en rouleau à dérouler,
  • Un matériau en vrac de bois ou d’ouate de cellulose à souffler.

La méthode par déroulage consiste à poser directement la laine minérale sur le plafond qui sépare les pièces habitables des combles perdus. Cette technique a l’avantage d’être simple et rapide.

En revanche, la technique par soufflage est plus compliquée, car elle requiert l’usage d’un compresseur et d’une machine de soufflage mécanique. Celle-ci est surtout utilisée en cas d’accès difficile sous le toit. Mais il est possible de contrôler l’épaisseur de l’isolant grâce à des piges graduées placées au sol.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *